Suetterlin_icon   Lire l'écriture Sütterlin/ Lire l'écriture Fraktur   Fraktur_icon

L'écriture Sütterlin « entrer ici »

ENGLISH VERSION   DEUTSCHE VERSION
L'écriture « Fraktur » dans les livres
Contrairement à l'écriture Sütterlin manuscrite, l'écriture Fraktur est une écriture imprimée utilisée du 16e siècle jusqu'à 1940 dans différentes variantes. L'alphabet Fraktur est dérivé de l'alphabet latin duquel il tient son nom. Le mot « Fraktur » venant du Latin signifie « écriture cassée ». Beaucoup de gens possèdent encore des livres anciens, imprimés en 'Fraktur'.

Différentes typographies : 16 typographies « écriture cassée gothique » pour 79 $ ; chez fontcraft.com
Un autre site intéressant donnant des exemples de typographies différentes : http://www.moorstation.org/typoasis/typoasis1.htm

Si vous désirez acquérir un programme de reconnaissance de caractères, voici un lien : www.frakturschrift.de

Les « écritures cassées » gothique, Schwabacher et Fraktur

Sous la notion d'écriture « gothique et Fraktur » se cache une série de typographies qui se ressemblent d'ailleurs beaucoup. On parle « d'écritures cassée » ou encore de « black letter = la lettre noire en Anglais». Dès le 12e siècle le changement se fait sentir. L'écriture gothique est une déformation de la minuscule caroline. Le tracé des lettres, d'arrondi devient anguleux. Les raisons historiques de ces déformations restent inconnues. Les lettres sont droites. Il n'y a presque aucune courbe. Les ascendantes sont fourchues et les jambages resserrés les uns aux autres. C'est la naissance de l'écriture gothique imprimée, au 13e siècle cette écriture devient encore plus serrée et anguleuse. C'est entre le XIII° et le XV° siècles que cette écriture prend véritablement son essor. Elle présente de nombreuses variantes. Apparaît alors la « Gothique Textura ». Textura signifie "tissu", cette gothique faisant penser à la disposition parallèle des fils de trame d'un tissu. Elle est caractérisée par la brisure du trait vertical en haut et en bas 3 de la lettre. Cette écriture, très régulière, qui privilégie l'équilibre général de la page, est utilisée pour des ouvrages de luxe, et en particulier pour les manuscrits liturgiques. Sa disparition est due à sa grande taille: le recours à des livres plus petits et plus pratiques, l'invention de l'imprimerie encouragent l'utilisation d'écritures différentes. Parallèlement se développe la Notula en et la Bastarda qui évoluent différemment selon les régions, ainsi naît à Mayence l'écriture « Schwabacher ». Plus tard au début du XVIe siècle apparaît en Allemagne l'écriture « Fraktur », version d'imprimerie.

Comparez les alphabets des écritures gothique, Schwabacher et Fraktur :

Gothique


Schwabacher


Fraktur


Pour apprendre ces différentes écritures allemandes ainsi que l'écriture humanistique il existe un très bon livre édité en 1935 et de ce fait imprimé en Fraktur. Il s'agit de l'ouvrage :
"Leseschlüssel zu unserer alten Schrift".
Livre de poche des écritures allemandes pour les rats d'archives passionnés de généalogie, étudiants et secrétaires de registres paroissiaux.
Auteur : Paul Arnold Grun, Görlitz 1935. Réedition en 1984 de l'éditeur C.A. Starke Verlag, Limburg an der Lahn. DIN A5, 218 pages, reliure en lin. ISBN: 3-7980-0358-0.
Vous pouvez le commander dès à présent sur le site www.starkeverlag.de


Exercices de lecture :

Extrait d'un livre de cuisine de 1904
Décret royal de 1751 (3 pages)
Règle de jeu de cartes de 1583
Extrait d'un livre de cuisine de 1542 (3 pages)




Merci beaucoup à Martine Kobler pour la traduction.

Pardonnez-moi, je ne parle pas francais !

Début / Home   Liens   Livre d'or   email / Empreinte